Agenda 21 et réaménagement du Tour de Ville Sud

vendredi 29 septembre 2017
par  G. Murray
popularité : 9%

Agenda 21 et réaménagement du Tour de Ville Sud

L’ Agenda 21 de Gourdon, élaboré avec les Gourdonnais et les partenaires œuvrant au développement du territoire, est un plan d’action en faveur d’un développement durable, au service du bien-être des concitoyens, et qui préserve les intérêts des générations futures.
Il tire ses fondamentaux du rapport de Brundtland - Nation Unies 1987, qui préconise « un mode de développement qui répondra aux besoins des générations présentes, à commencer par ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Concrètement les actions de développement doivent depuis être menées selon « une stratégie soucieuse du long terme, réfléchie de manière transversale, aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques intégrant toutes les parties prenantes du développement ».

Celui de Gourdon a été constitué à l’aide de réunions de concertation et d’ateliers avec les Gourdonnais, comme la plupart des projets communaux.
Cette concertation est un socle du développement durable même si, très malheureusement, elle n’est pas suivie par de nombreux concitoyens.

Il est mis en œuvre depuis 2012 et comporte 70 mesures
(en ligne : gourdon.fr)

Plus précisément, concernant deux des finalités du développement durable que sont « La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources » et « lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère », plusieurs actions ont été menées :

Totale réhabilitation des systèmes d’assainissement pour stopper les déversements dans les milieux naturels :

- réhabilitation des réseaux,
- fermeture des déversoirs d’orages sur les réseaux séparatifs,
- réhabilitation de la station d’épuration de Gourdon-Bléou,
- construction d’une nouvelle station d’épuration de type filtre planté de roseaux qui fonctionne sans énergie électrique pour le bassin versant de Combe Froide, et aménagement de zones de rejet végétalisées entre les stations et les milieux naturels récepteurs dans un objectif de « zéro rejet » dans les cours d’eau.

Ce projet a permis la plantation de 75 arbres (saules, aulnes, bouleau, frênes), de 1500 plants de roseaux, de 2500 plants d’espèces aquatiques et rampantes. Ainsi quatre hectares de milieux naturels ont été créés et ont permis de classer les cours d’eau en « Bon Etat Ecologique » au titre de la Directive Cadre Loi sur l’Eau. La Zone de Rejet Végétalisée du Bléou fait notamment l’objet d’un suivi annuel scientifique de la qualité écologique par le Conseil Départemental du Lot, fortement intéressé par ce milieux qui « devient naturel ».

Préservation de la ressource en eau potable :

- Mise en œuvre depuis 2016 de travaux de réhabilitation et de sécurisation du réseau et des réservoirs de distribution dans le cadre du plan de lutte contre les fuites. En complément les services s’organisent afin d’optimiser la connaissance et la gestion des réseaux.
- Création d’un « parc humide » à destination pédagogique en milieu urbain :
Ce projet a permis la réouverture et la valorisation d’une zone humide, située en tête du bassin versant de la Marcillande, qui fait l’objet aujourd’hui d’un inventaire scientifique et d’un suivi écologique par la Cellule d’assistance technique, pour la préservation des zones humides et la Ligue de protection des Oiseaux.(LPO)
Il prend place de façon plus élargie dans la réouverture d’un milieu agricole avec la création des « Jardins Partagés de la Clède » la plantation d’un « Verger durable » (27 arbres plantés) et d’un rucher municipal.
- Création d’un arboretum au « chemin des sources » à vocation pédagogique.
Il a permis la plantation de 15 arbres.
- « Zéro produit phytosanitaire » une obligation légale depuis 2016, qui répond aux objectifs de l’Agenda 21 de Gourdon.
Une mise en œuvre encore délicate au vu de la surface à traiter et qui demande notamment un changement d’appréciation sur cette nature urbaine.
Nous devons y travailler ensemble : cette mesure permet chaque jour de préserver la santé des concitoyens, les ressources naturelles et de développer la biodiversité.

Actions diverses et qui ont leur importance :
- implantation d’un réseau de chaleur, optimisation énergétique des bâtiments publics, valorisation et tri des déchets.

En faveur de l’environnement nous avons notamment organisé de nombreuses manifestations (semaine du développement durable), regroupant divers partenaires qui œuvrent à sa protection et son développement, et qui ont très fortement accompagné la collectivité pour ancrer les objectifs de préservation de l’environnement dans les enjeux de développement du territoire.

L’Agenda 21 de Gourdon est ambitieux et dépend de toutes les parties prenantes du territoire. Les collectivités ont de moins en moins les moyens de répondre seules à l’ensemble des enjeux identifié par le développement durable, et elles ont besoin de la participation de tous. C’est un des fondements du développement durable.

Depuis quelques années maintenant, la commune s’efforce de travailler à la revitalisation du centre-ville de Gourdon.
Elle le fait par la seule compétence qui le lui permet : l’aménagement.
Appuyée d’une étude prospective urbaine définissant un programme d’aménagement globale, la commune amorce des opérations de requalification des espaces publics du centre bourg à travers les objectifs prioritaires suivant :

- amélioration de l’image de la ville et la valorisation du patrimoine,
- amélioration de la circulation et du stationnement sur le « tour de ville »,
- amélioration de l’accessibilité des piétons et PMR des équipements et commerces,
- valorisation des commerces du centre-ville.
- Liens entre le centre-bourg et ses hameaux

Ces aménagements permettent notamment d’avoir des répercussions sur l’animation de la ville, la promotion commerciale et touristique, l’amélioration et la valorisation de l’habitat.

Pour répondre à l’Agenda 21, Le projet d’aménagement du tour de ville a dû être mené selon « une stratégie soucieuse du long terme, réfléchie de manière transversale et tenant compte des enjeux sociaux, environnementaux et économiques . . . ».

Le projet, aujourd’hui, répond aux trois piliers du développement durable.

- Dimension sociale :

Favoriser un espace accessible à tous et sans discontinuité dans le cheminement. Création d’un lieu de vie et de rencontre qui permettra d’affirmer un dynamisme local.

- Dimension économique :

Un des objectifs principaux de ce projet est de redonner une visibilité aux commerces. De favoriser les reprises, les transmissions et l’implantation de nouvelles activités.
Il veut également mettre en valeur la cité médiévale et son patrimoine bâti et favoriser ainsi son véritable potentiel économique à travers le tourisme et l’habitat.

- Dimension environnementale :

Les arbres qui doivent faire l’objet d’un abattage (14 dont 10 platanes) en rive extérieure sont situés à l’emplacement du rattrapage de niveau entre les deux rives et vont être remplacés par des espaces verts plantés d’espèces végétales locales. Aujourd’hui l’espace, planté d’arbres majoritairement de même espèce, n’induit qu’une certaine faune. Cette coulée verte valorisera des espèces végétales variées et une plus grande diversité de petite faune comme les insectes pollinisateurs favorisant la biodiversité sur ce périmètre.
Six arbres (dont 2 platanes), en rive intérieure (côte butte), à l’état sanitaire dégradé selon le diagnostic effectué par l’ONF (Office National des Forêts), seront remplacés, la surface au sol restant suffisante pour leur préservation, à savoir : 2 m par 2 m autour de chaque pied d’arbre.
Le projet prévoit également la réduction des places de stationnement (30) compensée par un parking à proximité du centre-ville (36 places, avenue des Pargueminiers) et la possibilité de déplacements doux notamment par la création d’un parcours cyclable matérialisé (peinture routière verte) et de parkings à vélos.

Les bons comptes depuis 2008
141 arbres plantés
85 arbres supprimés (Aménagement TVS compris)
soit :
- 75 arbres plantés sur la zone de rejet végétalisée (stations)
- 27 arbres, création du verger municipal
- 15 arbres arboretum, chemin des Sources
- 3 arbres plantés place Saint-Pierre
- 5 arbres plantés parking Pargueminiers
- 12 arbres plantés à l’Enclos
- 4 arbres plantés au Foirail

- Remplacement arbres à la gare (2) au tennis la Poussie (3)

- 1 arbre abattu arrêt minute pharmacie des Cordeliers
- 7 arbres abattus parking Ecoute s’il pleut
- 60 arbres abattus derrière le barrage Ecoute s’il pleut (arbres à maturité, préservation/entretien de la digue)
- 2 arbres abattus place des Marronniers
- 1 arbre abattu rond-point du Majou (ancien projet OTI)
- 14 arbres (dont 10 platanes) projet Tour de ville


Navigation

Articles de la rubrique

  • Agenda 21 et réaménagement du Tour de Ville Sud
  • Agenda 21

Météo

Gourdon, 46, France

Conditions météo à 19h00
par weather.com®

2°C


  • Vent : 4 km/h - ouest
  • Pression : 992.6 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 16 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 17 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 19 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 20 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 21 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 22 décembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 4 décembre 2017

Publication

247 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
14 Sites Web
25 Auteurs

Visites

86 aujourd’hui
173 hier
439366 depuis le début
10 visiteurs actuellement connectés